deltaplane coler comme un oiseau
Christian Leydier Anne Sophie Catherine Bobar Jean-Claude Mosnier
 
voler comme un oiseau
   
 
   
apprendre à Ambert  
 
 
 
 
 
 
 
   
 
co-voiturage  
Mailing list en fonction
 
   
news site  

Films disponibles en téléchargement

Demandez la version DVD

 
 
FAQ du futur élève



Comment va-t-on à Ambert?
En voiture bien sûr, par train jusqu'à Clermont-Ferrand ou Vichy puis par car. Depuis Paris le trajet SNCF prend près de 6 heures. En voiture, c'est plus rapide entre 4 et 5 heures pour 9 euros de péage. Le voyage SNCF, à moins de bénéficier de réductions, revient cher (environ 90 euros). Nous avons organisé un co-voiturage à 3 personnes ce qui nous a coûté 34 euros chacun. Pour favoriser l'organisation du co-voiturage, une mailing list a été créée sur ce site. Il suffit de s'y inscrire pour recevoir les projets de voyages des uns et des autres mais aussi pour communiquer les siens. Le co-voiturage une bonne solution dans la mesure où la plupart des élèves se logent aux mêmes endroits.


Quel est le meilleur moyen de se loger ?
Je connais quatre possibilités :

1 - l'Auberge de Jeunesse
Cette Auberge représente incontestablement le meilleur rapport qualité/prix. Chambres de 3 à 5, cuisine équipée (four, cafetière, micro-onde et frigo). A 6 kilomètres d'Ambert. Environ 8 euros par jour. Il est possible de louer des draps. C'est mieux d'avoir une voiture pour pouvoir arriver à l'Auberge, se déplacer à la pente école et aux sites de vol. Toutefois, la première fois que je suis venu, c'est Alain, le responsable de l'Auberge (avec Geneviève) qui est venu me chercher à la gare d'Ambert (arrêt du bus) à 21h30. Puis chaque jour, Jean-Claude est venu me chercher (détour de 12 kilomètres). Je les remercie encore.

2 - le camping d'Ambert
Proche de la gare d'Ambert, donc de l'arrêt de bus. Catherine y a séjourné. Cette fois, c'est Christian qui la prenait en passant pour aller à la pente école.

3 - le camping de Job
Job est à 6 kilomètres d'Ambert mais pas du même côté que l'Auberge de Jeunesse. C'est à Job que se trouve le terrain d'atterrissage. C'est aussi le point de rendez-vous pour les grands vols (Jean-Claude emmène tout le monde dans son camion). Le camping est en fait une partie du terrain de football de Job que la municipalité met à la disposition des deltistes...gratuitement. Les vestiaires du terrain de sport font office de sanitaire (excellent état). Anne-Sophie y a séjourné. Il faut quand pouvoir faire des courses. Avoir un véhicule ou connaître quelqu'un qui a un, c'est mieux.

4 - le chalet des blancs (gîte)
la solution la plus luxueuse mais très raisonnable en raison de l'effort concédé aux deltistes : 11 euros au lieu de 13/nuit. Le chalet se situe au dessus de Job, à 100 mètres du décollage du Bien. La vue y est splendide. Le chalet est très agréable à vivre. Catherine, Anne-Sophie et moi y avons séjourné 2 nuits (il était complet pour les nuits suivantes - il vaut mieux réserver longtemps avant). Nous étions seuls pour une capacité de 20 ou 30 lits répartis en trois dortoirs. Pour le chalet, il faut une voiture.

Qui va à la pente école?
La question peut sembler saugrenue mais il n'y a pas que les débutants. En effet, j'y ai rencontré des pilotes confirmés qui voulaient revoir leur technique de décollage. Des piqûres de rappels d'une demi-journée qui évitent de se faire peur.

C'est fatigant la pente-école ?
Pas de doute. Il faut bien s'échauffer, boire de l'eau et progresser à son rythme. Jean-Claude a toujours des bouteilles d'eau dans son camion.

C'est lourd l'aile?
Environ 30 kg. C'est surtout lourd à la pente école, parce qu'il faut la remonter après chaque saut. Comment font les filles? Elles le font très bien. D'après Catherine, Christian l'a parfois aidé à monter son aile. J'ai vu Jean Claude le faire pour Jean-Luc qui avait mal au genou.
Ensuite, lors des décollages en grand vol, on la porte très peu. Dès le premier pas elle est sustentée.

C'est vraiment utile le guidage radio en pente école?
Très utile et les témoignages le confirment. Cela permet d'avoir un cours particulier en temps réel. Dès que l'aile est posée, le débrief est immédiat. Il n'y a plus qu'à recommencer. Le film sur la pente école le montre bien.

Comment est découpée la journée?
Le matin, c'est la pente école. Le premier grand vol se passe aussi le matin (s'il n'y a personne en pente école) ou en fin de journée. Ceux qui ont déjà quelques grands vols et qui peuvent décoller avec un plus de vent pourront voler en début d'après midi. Jean-Claude organise son planning en fonction des personnes présentes et de leur niveau.

Quelles sont les contraintes au décollage?
La direction du vent et la force du vent (vitesse). Lors de mes premiers vols, il m'est arrivé (avec Catherine) d'attendre deux heures que le vent se mette de face pour finalement replier le matériel. A l'Ascension, Francis et Benoît ont dû attendre deux jours que les conditions soient bonnes pour effectuer leurs premiers vols (trop de vent). Il vaut mieux être patient. Quand on progresse, on est moins dépendant de la vitesse du vent.


Si vous avez des questions, envoyez-moi un mail et je tenterais d'y répondre.

vers le sommaire
 
  site d'élèves
de l'école Delta-Auvergne spécialisée dans l'enseignement du deltaplane
 
     
 
cliquez pour agrandir
 
Auberge de jeunesse se Saint-Martin

Auberge de jeunesse

 
Chalet des Blancs

Chalet des Blancs